Toujours dans le but de sauvegarder et d’embellir son patrimoine (Hôtel de ville, églises…) la ville de Liévin va rénover les deux chevalements de la commune. Deux vestiges de l’épopée minière de notre commune et qui sont (presque) les derniers de la région.

Les chevalements (en bordure du CD58 et à Saint-Amé) de la commune seront donc rénovés en 2023 et 2026. Une autorisation de programme de 1,8 M€ sur trois ans a été votée. L’idée est de les remettre en état, en peinture mais aussi de les valoriser avec un éclairage adéquat. Les études ont été réalisées et, sur le chevalement 3 de Saint-Amé, le diagnostic plutôt rassurant fait état d’un début de dégradations.

 

Les inquiétudes portent surtout sur le chevalement du puits 1 bis, où les détériorations sont plus sévères : il faut remettre en état l’édifice, reconstruire le toit, et le mettre en valeur par la lumière. 

 

Cout : 1,8 M€ par chevalement

 

La municipalité voudrait également rénover l’église du 3 (Saint-Amé) et le temple protestant et va mettre en lumière ses deux chevalements.